16 avantages incroyables du cilantro ou de la coriandre

Les avantages de la coriandre sur la santé incluent son utilisation dans le traitement d’une inflammation cutanée, des niveaux élevés de cholestérol, de la diarrhée, des aphtes, de l’anémie, de l’indigestion, des troubles menstruels, de la variole, de la conjonctivite, des troubles de la peau ainsi que des troubles de glycémie tout en étant bénéfique pour la santé des yeux.

La coriandre, communément connue sous le nom de Dhaniya dans le sous-continent indien, de Cilantro en Amérique ainsi que dans certaines parties de l’Europe, est une herbe énormément utilisée dans le monde en tant que condiment, garniture ou décoration sur les plats culinaires. Son nom scientifique est « Coriandrum Sativum ». Ses feuilles et ses fruits ont une odeur aussi reconnaissable qu’agréable et sont habituellement utilisés crus ou secs dans les préparations culinaires.

Valeur nutritionnelle de la coriandre

Son usage dans les préparations culinaires en général n’est que la partie émergée de l’iceberg. À l’insu de beaucoup de personnes, la coriandre est remplie de potentiels avantages pour la santé que la plupart des gens ratent totalement, lorsqu’ils jettent cette garniture dans les poubelles, après avoir mangé leur repas. Elle détient onze composants d’huiles essentielles, six types d’acides (dont l’acide ascorbique, plus connu sous le nom de vitamine C), des minéraux et des vitamines, chacun disposant d’un certain nombre de propriétés avantageuses. Une liste plus complète est donnée ci-dessous

Les bienfaits de la coriandre

Inflammation cutanée : Le Cineole, l’un des 11 composants des huiles essentielles, ainsi que l’acide linoléique, sont présents dans la coriandre, possèdent des propriétés antirhumatismales et antiarthritiques. Ils contribuent à réduire l’inflammation causée par ces deux cas. Pour les autres problèmes de gonflement, comme ceux qui sont engendrés par un dysfonctionnement des reins ou une anémie, elle est également considérée comme un remède efficace dans une certaine mesure, car certains de ses composants aident à provoquer l’urination et à évacuer l’excès d’eau de l’organisme. La diminution de l’inflammation de la peau peut engendrer une performance élevée, une réduction de la sensation de gêne et une amélioration de l’apparence de la peau.

Troubles de la peau : Les propriétés désinfectantes, détoxifiantes, antiseptiques, antifongiques et antioxydantes de la coriandre sont idéales pour éliminer les problèmes de peau tels que l’eczéma, la sécheresse et les infections fongiques.

Baisse le taux de cholestérol : Certains des acides présents dans la coriandre, comme l’acide linoléique, l’acide oléique, l’acide palmitique, l’acide stéarique et l’acide ascorbique (vitamine C) sont très efficaces pour réduire le taux de cholestérol dans le sang. Ils baissent également le niveau du mauvais cholestérol (LDL) qui se dépose le long des parois intérieures des artères et des veines, ce qui peut entraîner des problèmes cardiovasculaires graves comme l’athérosclérose, les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux. Plus important encore, la coriandre contribue à augmenter le niveau du bon cholestérol (HDL), qui agit comme une ligne de défense préventive contre un certain nombre de cas dangereux.

Diarrhée : Certains des composants des huiles essentielles qui se trouvent dans la coriandre, tels que le Bornéol et le Linalol, aident à la digestion, au bon fonctionnement du foie et à l’adhérence des intestins, tout en contribuant à calmer la diarrhée. Ils sont également efficaces pour guérir la diarrhée causée par une action microbienne et fongique, puisque des composants tels que le Cinéole, le Bornéol, le Limonène, l’Alpha-pinène et bêta-Phelandrène, ont des effets antibactériens.

La coriandre est de plus en plus connue pour prévenir la nausée, les vomissements et autres troubles de l’estomac. Son abondance en composés bioactifs veut dire que de nouveaux avantages sur la santé seront toujours découverts, dans cette plante remplie de pouvoir.

En plus de ces aspects concernant la santé de l’estomac, les feuilles de coriandre fraîches sont d’excellents apéritifs pour préparer vos intestins à recevoir un grand repas.

Pression artérielle : La consommation de coriandre a permis de réduire positivement la tension artérielle chez de nombreux patients souffrant d’hypertension artérielle. L’interaction des ions de calcium et de l’anticholinergique, un neurotransmetteur présent dans le système nerveux périphérique et central, plus communément appelée sous le nom d’acétylcholine. L’interaction de ces deux éléments relâche la tension des vaisseaux sanguins, réduisant ainsi les risques d’un certain nombre de maladies cardiovasculaires, y compris les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux.

Aphtes : Le citronellol, un composant des huiles essentielles que l’on retrouve dans la coriandre, est un excellent antiseptique. De plus, d’autres composants ont des effets antimicrobiens et cicatrisants qui protègent les plaies et les aphtes de la bouche, d’une aggravation. Ils aident à accélérer le processus de guérison de ces derniers et permet de rafraîchir l’haleine. Bien qu’elle ne soit pas couramment employée dans les produits traditionnels, la coriandre est souvent utilisée comme composant antiseptique des dentifrices naturels. En fait, avant l’invention du dentifrice, les personnes mâcheraient des graines de coriandre pour réduire l’odeur de l’haleine !

Anémie : Elle a une teneur élevée ! en fer, ce qui aide directement les personnes qui souffrent d’anémie. Une faible teneur en fer dans le sang peut provoquer un essoufflement, des palpitations cardiaques, une fatigue extrême et une diminution des fonctions cognitives. Le fer est également bénéfique pour le bon fonctionnement de d’autres systèmes d’organes, accroît l’énergie, augmente la force et favorise la santé osseuse.

Propriétés anti-allergiques : Des études multiples ont montré que la coriandre avait des propriétés anti-histamine puissantes, qui peuvent réduire les effets gênants des allergies saisonnières et du rhume des foins (rhinite). L’huile de coriandre peut également être utilisée pour limiter les réactions allergiques au contact des plantes, des insectes, des aliments et de d’autres substances susceptibles de provoquer des réactions allergiques sur la peau ou lorsqu’elles sont consommées. En interne, elle permet d’éviter l’anaphylaxie, les crises d’urticaires ainsi que le gonflement dangereux de la gorge et des glandes. Vous protéger contre les réactions allergiques n’est jamais une mauvaise idée, surtout qu’il est difficile de savoir à quoi vous pourriez être allergique, jusqu’à ce que vous soyez en contact avec la substance pour la première fois !

Protection contre la salmonelle : La salmonelle est l’une des causes les plus dangereuses parmi les maladies d’origines alimentaires dans le monde, toute manière naturelle de se protéger contre cela est donc très importante. La coriandre a des niveaux exceptionnellement élevés en duodécennal, un composant naturel antibiotique, qui est en réalité deux fois plus puissant que le principal traitement de base de la salmonelle. En ajoutant de la coriandre dans votre alimentation habituelle, vous protégez votre corps des maladies horriblement contraignantes, voire fatales, liées à ces bactéries tueuses. La coriandre est souvent incorporée dans la salsa pour y ajouter de la saveur, trempez-y un chips et protégez-vous contre les intoxications alimentaires, la manifestation la plus courante des effets de la salmonelle.

-La santé osseuse : En tant que source riche en calcium, la coriandre est d’une grande valeur pour les personnes souhaitant protéger l’intégrité de leurs os. Le calcium et ainsi que d’autres minéraux essentiels trouvés dans la coriandre, sont des composants intégraux de la repousse et de la longévité des os et, sert aussi dans la prévention de la dégradation osseuse souvent liée à des maladies affaiblissantes comme l’ostéoporose. Même une petite quantité de coriandre ajoutée à votre alimentation peut aider à garder vos os forts et en bonne santé pour les années à venir. Le calcium est particulièrement présent dans les feuilles centrales de la coriandre, focalisez-vous donc sur cette partie de la plante si la santé osseuse est votre point objectif !

Digestion : La coriandre, grâce à l’arôme riche de ses huiles essentielles, aide à la bonne sécrétion d’enzymes et du suc digestif dans l’estomac, stimulant ainsi la digestion ainsi que le mouvement péristaltique. Il est également nécessaire de traiter les troubles alimentaires, tels que l’anorexie. En plus de l’arôme agréable de la coriandre, celle-ci possède certaines qualités stimulantes, provenant des minéraux et des neurotransmetteurs qui sont stimulés, lorsque la coriandre est ingérée. Des études ont montré que la dyspepsie (indigestion) est diminué si la coriandre est régulièrement ajoutée à l’alimentation. Pour les enfants, qui ont un plus grand risque de développer des coliques que les adultes, de petites quantités de coriandre dans leur alimentation peuvent rapidement régler le problème !

La variole : Les huiles essentielles contenues dans la coriandre sont riches en composants antimicrobiens, antioxydants, anti-infectieux, détoxifiants et en acide. La présence de vitamine C et de fer renforce également le système immunitaire. Ces propriétés aident à prévenir mais aussi à guérir la variole. Elles peuvent également en réduire la douleur et procurer un effet apaisant chez patients atteints de la variole. Dans les endroits reculés du monde, où surviennent les épidémies de variole, des études ont montré que des quantités massives de vitamine C ont un effet curatif et définitif sur la variole, chez des centaines de cas différents.

Troubles menstruels : Le cilantro est un stimulant naturel et régule la sécrétion adéquate des glandes endocrines. Cet impact hormonal signifie que celle-ci aide à réguler correctement les cycles menstruels et à en réduire la douleur liée, pendant la période de règles chez la femme.

Santé oculaire : La coriandre est remplie d’antioxydants, de vitamine A, de vitamine C et de minéraux tels que le phosphore, dans ses huiles essentielles, ce qui évite les troubles de la vision, la dégénérescence maculaire et réduit la tension ainsi que la pression des yeux. Il y a également du bêta-carotène dans les feuilles, ce qui empêche un certain nombre de d’autres maladies, affectant l’œil, et peut même inverser les effets de la dégénération oculaire, chez les patients âgés.

Conjonctivite : Comme citée précédemment, la coriandre est un très bon désinfectant et possède des propriétés antimicrobiennes, qui protègent les yeux des maladies contagieuses comme la conjonctivite. L’huile de coriandre est l’une des composantes fondamentales d’un certain nombre de produits de soins oculaires.

Glycémie et diabète : En raison de l’effet stimulant de la coriandre sur les glandes endocrines, la sécrétion d’insuline est augmentée depuis le pancréas, ce qui en augmente le taux dans le sang. Cela régule l’assimilation et l’absorption adéquate du sucre, ainsi que les baisses provoquées par le taux de sucre dans le sang. Cette propriété est extrêmement bénéfique pour les patients souffrant de diabète et de d’autres affections similaires, afin de réduire les risques de pics et de chutes dangereuses de leur taux de glycémie et d’assurer la normalité de d’autres fonctions métaboliques.

Autres avantages : La coriandre aide à guérir les ulcères, l’inflammation, les spasmes, tout en agissant comme expectorant et en protégeant le foie. C’est un anticancérigène, un anticonvulsivant, un antihistaminique et un hypnotique. On estime que la coriandre est un aphrodisiaque naturel et, habituellement, elle est énormément utilisée dans certains mélanges d’herbes, pour améliorer la libido d’une personne.

Mot de précaution : Il y a eu très peu de dangers liés à la coriandre, mais comme avec presque tous les aliments, elle y présente un risque de réaction allergique et, dans certains cas, peut irriter la peau. L’un des effets secondaires les plus inhabituels, c’est que certains des patients se plaignent d’une sensibilité à la lumière du soleil et que l’apport excessif de coriandre les rend plus sensibles aux coups de soleil, ce qui pourrait provoquer un cancer de la peau, sur le long terme.

Les femmes enceintes ne devraient pas consommer de la coriandre jusqu’à ce qu’une recherche plus approfondie soit réalisée, même si certaines ont affirmé que cela augmentait leur production de lait maternel. Il est préférable d’être en sécurité, parlez-en donc avec un médecin avant d’ajouter de la coriandre à votre alimentation et faites attention par rapport à la réaction de votre corps face à cela!

What do you think? |